Depuis le temps que j'aime cet auteur, c'était le moment de lui consacrer un article.

Ce n'est pas un secret, j'aime l'heroic fantasy, j'ai dévoré Bilbo le hobbit en 2 jours à l'age de onze ans, et j'ai poursuivi avec le Seigneur des Anneaux... logique. C'en est suivi une passion pour les elfes et autres créatures imaginaires, et de longues lectures de pavés de 600 pages de jours comme de nuits, qu'il pleuve, neige, tempête, ou qu'il fasse grand soleil...
J'ai lu des navets, déprécié des pages et des pages de littératures fantastiques, des trucs un peu bêta comme Eragon (que c'est mal écrit), adoré Harry Potter comme nombre de lecteurs de ma génération, beaucoup aimé la Quête d'Ewilan, aimé passionément Orson Scott Card pour les Chroniques d'Alvin le Faiseur et Enchantement (que je recommande vivement), voué un culte à Barjavel pour l'Enchanteur... etc...

Voilà c'est dit, mais l'auteur, devrais-je dire les auteurs, dont je veux parler aujourd'hui sont un peu spéciaux. Il s'agit de David et Leigh Eddings, auteurs des cycles de la Belgariade et de la Mallorée, des livres bourrés d'humour, où pour changer du classique Tolkien les femmes sont extrêmement présentes, et peuvent changer le sort du monde qui sans elles pourraient disparaitre. C'est pas magnifique?! (et proche de la vérité du monde réel ^^)
Les personnages principaux sont tous humains, certains immortels. Eddings n'invente pas d'espèces, ce qui ne manque pas, vu que chaque race d'homme à ses particularités. Dans la Belgariade et la Mallorée on rencontre les Aloriens, de sanguins guerriers, les Sendariens, des paysans pleins de bons sens, des Arendais de téméraires chevaliers, des Tolnedrains sceptiques et fort intéressés par l'argent, des Nyissiens peuple tropical usant de diverses drogues, des Ulgos peuple sous-terrain, des Angaraks mystiqy=ues et pour la plupart, fous... etc... (il y en a d'autres)
L'histoire serait assez compliquée à résumé, c'est pourquoi je vous oriente vers ces articles, et

ma_siudmak_vol3_le_regne_organique


la peinture est de Siudmak, elle a servie de couverture au tome 2 de la Belgariade, La Reine des Sotilèges.